De nouveaux chiffres sur la consommation d’eau des biocarburants

Une nouvelle étude sur la consommation d’eau des biocarburants vient confirmer les mauvaises performances de l’éthanol à base de maïs à cet égard, mais souligne que d’autres formes de biocarburants pourraient échapper à cette critique.

photo : georginchen, licence CC
L’étude a été publiée dans la revue Environmental Management de septembre 2009 (n°44, pp. 981-997). Les auteurs rappellent que les biocarburants consomment de l’eau à deux étapes bien distinctes : celle de la culture des végétaux utilisés, à travers l’eau d’irrigation ; celle de la transformation de la matière première en biocarburant. L’éthanol à base de maïs est un grand consommateur d’eau en raison de la quantité d’irrigation qu’il nécessite. Une autre forme de biocarburant étudiée dans l’article, à base de “switchgrass”, est moins gourmande en eau, et sa consommation pourrait encore être réduite grâce à des améliorations dans les procédés de transformation.

Lire un résumé de l’étude en français sur le site de veille technologique du MAE.

Sur l’eau et les biocarburants, lire sur ce site le texte La dépendance du secteur de l’énergie à l’égard de l’eau et les risques liés au changement climatique.

Le Government Accountability Office (GAO) des États-Unis a également rendu public un rapport sur la question fin novembre.

Recherche géographique

Recherche thématique