En Equateur, les tensions s’exacerbent entre indigènes et gouvernement autour de la loi sur l’eau

La tension est montée d’un cran ces dernières semaines entre le mouvement indigène équatorien et le gouvernement du pays, alors que s’approchait l’échéance du vote au parlement d’un projet de loi sur l’eau accusé par ses détracteurs de favoriser l’appropriation des ressources par les multinationales.

JPEG - 22.2 ko
photo Gustavo Morejon, flickr, cc-by-nc-nd

Le vote de la loi a finalement été provisoirement repoussé, suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle équatorienne, pour désamorcer les tensions.

On peut suivre les événements de ces dernières semaines au fil des dépêches AFP : ici, ici, ici, ici, et finalement ici.

Le mouvement indigène équatorien, dont les relations avec le gouvernement réputé "progressiste" voire "socialiste" de Rafael Correa ont toujours été douces-amères, voit dans cette loi une manière biaisée de favoriser la privatisation de l’eau en déniant les droits indigènes sur cette ressource, et en permettant l’octroi de ces ressources pour les multinationales minières qui opèrent dans le pays ou pour de grands barrages. (On notera que c’est aussi de cette manière que la loi est présentée par les milieux économiques internationaux.)

On peut lire des textes (en espagnol) émanant des opposants à la loi sur le site Ecoportal.net : ici, ici et ici.

Quelques éléments de contexte dans deux articles déjà publiés sur ce site : Conflit autour de la Loi de l’eau en Equateur et Pérou, Équateur : de nouvelles menaces pour l’environnement et les populations amazoniennes. Un article publié par IPS (en anglais) donne également des précisions utiles sur la teneur du débat.

Le gouvernement équatorien, de son côté, accuse les indigènes (qui ont déjà contribué à la chute de deux présidents ces dernières années) d’être manipulés par l’opposition de droite (et il est vrai qu’il y a eu certaines ambiguïtés). On peut lire (avec beaucoup de précautions l’article suivant, très symptomatique de l’état d’esprit de certains secteurs de la gauche traditionnelle vis-à-vis des indigènes "manipulés" par des hippies occidentaux.

Recherche géographique

Recherche thématique