La sécheresse dans le bassin du Mékong relance le débat sur les barrages chinois

Tout le bassin du Mékong connaît actuellement une période de sécheresse aiguë, qui se traduit entre autres par une baisse dramatique du débit du fleuve. Une situation qui contribue à relancer les craintes et les protestations à propos des barrages construits par les Chinois en amont.


Les médias et les écologistes, principalement en Thaïlande, se sont empressés de monter au créneau pour dénoncer les barrages chinois existants et les projets de nouveaux barrages caressés par les autorités de Pékin.

Sur le contexte de cette affaire, lire sur ce site Le bassin du Mékong, une région menacée par les grands aménagements sur le fleuve. La Chine a multiplié les barrages ces dernières années sur sa partie du Mékong - un fleuve longtemps resté immune de tels ouvrages - et en projette de nombreux autres, aussi bien à l’intérieur de ses frontières qu’en aval.

L’Asia Times propose un point complet de la situation et des débats.

Les Chinois assurent que leurs barrages ne sont pour rien dans la baisse du débit et ont invité les représentants des autres pays à venir visiter leurs installations pour s’en assurer. Les représentants des pays d’aval et de la Commission de gestion du Mékong - où la Chine a toujours refusé de siéger pour ne pas se lier les mains - espèrent profiter de cette situation pour obtenir davantage de transparence et de concertation dans la gestion des eaux du Mékong par les Chinois. Lire l’article qu’Inter-Press Service consacre à ces développements

En attendant, les gouvernements des pays d’aval et de la Commission ont essayé de nuancer les accusations portées contre la Chine (voir ici).

Au Vietnam, au niveau du delta du Mékong, la sécheresse et la baisse du débit du fleuve entraînent un danger spécifique : les intrusions d’eau salée, qui menacent les cultures rizicoles de la région, cruciales pour la sécurité alimentaire pour le pays. Lire ici en français et ici un autre article d’Inter-Press Service en anglais.

Le secteur agricole est également sinistré dans tous les autres pays du bassin. Il en va de même pour le transport fluvial depuis le Sud de la Chine, lequel est en train de prendre de plus en plus d’importance. Circle of Blue revient en détail sur l’impact économique de cette sécheresse.

Rappelons pour finir que la Chine est elle aussi par la sécheresse dans toute sa partie Sud-Ouest.

Recherche géographique

Recherche thématique