La véritable crise au Yémen : les ressources en eau

Le Yémen occupe le devant de l’actualité internationale depuis que le pays menace de devenir un nouveau front dans la guerre qui oppose les Etats-Unis à al-Qaeda et ses alliés locaux. Mais la véritable crise qui frappe actuellement le pays a une autre source : ce sont les ressources en eau qui viennent à manquer cruellement.

JPEG - 28.7 ko
photo Stefan Geens, creative commons
http://www.flickr.com/photos/stefangeens/3662457311/

En cause, la surexploitation des aquifères, notamment pour cultiver le qat, un narcotique léger abondamment utilisé dans le pays. Sanaa, capitale du pays et joyau historique, serait menacée d’être purement et simplement abandonnée du fait de l’épuisement des ressources. (Ajoutons que le Yémen, contrairement à ses voisins arabes, n’a pas de pétrole pour lui payer des usines de dessalement ou acheter des terres en Afrique.)

L’agence de presse Reuters vient de publier une dépêche. Voir ici une dépêche AFP en français datant d’il y a quelques semaines, au même sujet. Voir aussi ici (en anglais).

La presse internationale s’était d’ailleurs déjà fait l’écho des problèmes d’eau du Yémen fin 2009, avant que la présence virtuelle d’al-Qaeda dans ce pays ne devienne un enjeu prioritaire. Cf. sur ce site Yémen : les ingrédients d’une crise de l’eau.

On se reportera aussi à la couverture de la crise de l’eau par le journal yemeni anglophone Yemen Observer. Voir notamment ici, ici ou ici.

Recherche géographique

Recherche thématique