Le Botswana prive les bushmen de leur accès à l’eau

Malgré les décisions de justice et les campagnes internationales, le gouvernement du Botswana continue de maltraiter les populations bushmen vivant sur son territoire, refusant de les laisser regagner leurs terres traditionnelles - cédées à une entreprise minière -, bouchant les puits et les privant de tout accès à l’eau.

JPEG - 20.2 ko
Sally London, creative commons
http://www.flickr.com/photos/sallylondon/2194946509/

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des peuples indigènes vient de publier un nouveau rapport (en anglais) sur la question, dont le but est de rappeler le gouvernement du Botswana à ses responsabilités.

Lire le communiqué de l’organisation de défense des peuples indigènes Survival, ainsi que sa page sur les Bushmen, qui propose diverses manières de soutenir ce peuple.

Le journaliste américain James G. Workman a récemment publié un livre, intitulé Heart of Dryness, sur les conditions de vie et de survie des bushmen dans les zones arides et semi-arides qu’ils habitent, reportage qui fait la part belle à la relation très particulière que les bushmen entretiennent avec l’eau, ainsi que les techniques et pratiques culturelles qu’ils ont développé à ce sujet. L’auteur en tire des leçons générales sur les modes de gestion de l’eau, valables pour tous.

Le portail états-unien “Circle of Blue” a publié cinq extraits de cet ouvrage (en anglais) :
- Climate Change Coping Strategies
- Water, Climate and Energy
- Water Infrastructure and Climate Change
- The Rule of Water for Botswana’s Bushmen
- Botswana’s Bushmen Fight for Human, Water Rights

Recherche géographique

Recherche thématique