Le secteur de l’eau et de l’assainissement, vulnérable face aux cyberattaques ?

Un rapport publié par le Center for Strategic and International Studies (CSIS) et McAfee, l’entreprise de solutions de sécurité informatique, met en lumière la vulnérabilité de nombreuses infrastructures essentielles aux cyberattaques. Bien que moins exposé que ceux de l’énergie, du gaz ou du pétrole, le secteur de l’eau et de l’assainissement est lui aussi concerné.


Le fonctionnement des infrastructures de l’eau, depuis les barrages jusqu’aux usines d’assainissement, repose de plus en plus sur des systèmes informatiques en ligne très sophistiqués. Cela les rend d’autant plus vulnérables à des attaques informatiques, que celles-ci soient motivées politiquement ou liées à des tentatives d’extorsion. Le rapport du CSIS et de McAfee met en lumière l’étendue du problème : plus de la moitié des opérateurs contactés rapportent faire l’objet d’attaques et de tentatives d’extorsion au moins une fois par mois. Le secteur de l’eau et de l’assainissement subit moins d’attaques que d’autres, mais il est aussi moins bien protégé. Les conséquences d’une attaque pourraient être sérieuses en termes de santé publique ou de de finances.

On peut lire le rapport ici, et écouter une table-ronde de présentation et de discussion de ses conclusions ici.

Recherche géographique

Recherche thématique