Les agriculteurs français manifestent contre les limites imposées aux extractions d’eau pour l’irrigation

Alors que l’hiver vient à peine de s’achever, des manifestations d’agriculteurs ont été organisées dans le Sud-Ouest de la France pour protester contre la récente loi sur l’eau et les restrictions qu’elle implique pour les producteurs irrigants de la région.

JPEG - 37.2 ko
nonplussed1, creative commons
http://www.flickr.com/photos/22759158@N07/2189896312/

Les manifestations ont eu lieu à Toulouse et Mont-de-Marsan, capitales du bassin Adour-Garonne dans le Sud-Ouest du pays, directement concernées par la culture intensive du maïs et (donc) par les mesure de restrictions des extractions d’eau et de l’irrigation. Lire ici, ici et ici la couverture de la presse locale française, plutôt favorable aux agriculteurs.

Sur le débat relatif à la culture du maïs en France et son utilisation de l’eau, on lira sur ce site la synthèse Faut-il renoncer à cultiver le maïs en France ?. En conséquence de la culture intensive du maïs dans des régions inadaptées, le niveau des nappes souterraines et des étiages n’a cessé de baisser dans la région, ce qui ne peut qu’imposer des mesures drastiques.

Les manifestants réclament, à la place des mesures de restrictions, une politique d’augmentation du stockage de l’eau, à travers notamment des retenues collinaires - ce qui n’est pas sans incidences négatives sur le plan environnemental et ne suffirait de toute façon pas à résoudre le problème de fond : la culture irriguée du maïs en France n’est ni soutenable ni souhaitable économiquement, socialement et environnementalement.

Recherche géographique

Recherche thématique