Les difficultés de l’approvisionnement en eau dans deux capitales africaines : Harare et Kinshasa

Deux articles d’Inter-Press Service décrivent l’impasse dans laquelle se trouve l’approvisionnement en eau des habitants de deux capitales africaines, Kinshasa et Harare.

photo Tonderai X, licence CC
Parmi les causes des difficultés identifiées à Harare (où un programme d’extension du réseau a été lancé début 2009 sans déboucher sur des résultats probants), l’insuffisance de l’approvisionnement, le fort taux de pertes et la pollution de l’eau entraînée par le rejet des eaux usées et les dépôts d’ordures sauvages, ce qui rend nécessaire d’onéreuses opérations de potabilisation. Rappelons que le Zimbabwe a connu il y a quelques mois une épidémie de choléra en raison de ces difficultés d’accès à l’eau.

Concernant Kinshasa, le journaliste d’IPS pointe la défaillance des administrations publiques à payer leurs propres factures d’eau, ce qui grève les finances du service de l’eau et l’empêche de remettre en état des infrastructures délabrées (l’article donne l’exemple d’une station de pompage mise en service en 1939 et jamais rénovée depuis !).

Lire l’article sur Harare et celui sur Kinshasa (tous deux en anglais)

Recherche géographique

Recherche thématique