Les petits pays tentés de monnayer leurs ressources en eau ?

Deux annonces récentes illustrent comment certains petits pays peuvent être tentés d’accepter de faire commerce de leurs ressources en eau pour obtenir des devises.

La Dominique vient ainsi de signer un contrat exclusif de dix ans pour exporter des milliards de mètres cubes d’eau, principalement à destination des îles caribéennes voisines (dont les colonies françaises), dont certaines manquent d’eau, mais aussi de la Floride, voire du Moyen-Orient. Ce commerce de l’eau se fera sous l’égide d’une compagnie basée aux États-Unis qui se prévaut des bénéfices qu’en retirera cette petite île, très pauvres.


Au même moment, le Bhoutan s’apprêterait à signer un contrat d’exclusivité avec une firme états-unienne pour la distribution de son eau minérale au niveau international.

Ces deux pays semblent ainsi vouloir marcher sur les pas de l’archipel des Fidji, dont l’eau minérale, commercialisée par une compagnie transnationale qui affiche elle aussi ses bonnes intentions à l’égard de ce pays, remporte un franc succès aux États-Unis. (Sur la réalité qui se cache derrière ce succès, lire sur ce site Article sur Fiji Water dans le magazine "Mother Jones".)

Recherche géographique

Recherche thématique