Ressources pour une gestion durable de l'eau
Accueil du site > Actualités de l’eau > Événements > Chutes de neige artificielles en Chine

Chutes de neige artificielles en Chine

  • imprimer
  • envoyer
  • Partager :
  • twitter
  • facebook
  • delicious
  • google

Dernière mise à jour : novembre 2009

La métropole chinoise subissant les effets de la sécheresse, le "Bureau de modification climatique" (sic) de Beijing a provoqué artificiellement une tempête de neige le 1er novembre dernier.

photo : Keso, licence Creative Commons La technique utilisée, dite d’“ensemencement des nuages” (cloud seeding en anglais), consiste à envoyer dans l’atmosphère des fusées contenant de l’iodure d’argent. La population n’avait pas été prévenue, et ce n’est qu’a posteriori que les autorités ont admis être à l’origine de cet événement climatique. Il n’avait pas neigé aussi tôt dans l’année à Beijing depuis 16 ans.

La technique d’ensemencement des nuages est souvent mise en avant dans le cadre des fantasmes de "géo-ingénierie" visant à lutter contre le changement climatique et ses effets. Elle a déjà été utilisée auparavant en Chine pour lutter contre la sécheresse, notamment dans la province du Henan, non sans provoquer des controverses sur quelle région "volait" les nuages et les chutes de pluie potentielles de telle autre (voir ici et ici).

Lire les réactions de bloggers chinois et internationaux sur le site Global Voices, ainsi qu’une perspective plus technique sur le site Circle of Blue (en anglais). Voir aussi les commentaires du Guardian

Quelques jours plus tard, des tempêtes de neige particulièrement virulentes ont dévasté une partie des provinces du Nord de la Chine, provoquant 40 décès. Les autorités ont discrètement avoué qu’une partie au moins de ces chutes de neiges avaient été provoquées artificiellement, par "ensemencement des nuages". Lire ici et ici.

Selon l’agence Reuters, Hugo Chavez aurait lui aussi demandé aux autorités cubaines de mettre en œuvre leur propre technologie d’ensemencement des nuages pour soulager le Venezuela, qui connaît actuellement une période d’intense sécheresse.