Ressources pour une gestion durable de l'eau
Accueil du site > Actualités de l’eau > Presse > Chine : une crise de l’eau permanente

Chine : une crise de l’eau permanente

  • imprimer
  • envoyer
  • Partager :
  • twitter
  • facebook
  • delicious
  • google

Dernière mise à jour : mars 2010

Un article du Washington Post propose une synthèse utile de la crise permanente de l’eau que semble désormais connaître la Chine, entre sécheresse au Sud-Ouest et tempête de sable sur Beijing. Au passage, l’article affirme que la "route de l’Ouest", qui devait être la dernière pièce du méga-projet Sud-Nord de transfert d’eau, est sur le point d’être enterrée devant les risques et les protestations de la société civile.

JPEG - 18.7 ko
photo birger hoppe, creative commons
http://www.flickr.com/photos/birger...

L’article est lisible ici.

Sa publication s’inscrit dans le contexte d’une sécheresse frappant tout le Sud-Ouest de la Chine, menaçant l’accès à l’eau et la sécurité alimentaire d’une population équivalente à celle de la France. La sécheresse qui sévit également à l’autre bout du pays a entraîné une tempête de sable sur Beijing (photos sur le site du Guardian)

Le projet de transfert Sud-Nord vise à détourner une partie de l’eau du bassin du Yangzi (le Sud de la Chine, relativement riche en eau) vers le Nord du pays, où les besoins sont élevés et les ressources limitées.

Sur le contexte, on lira sur ce site les articles Les voyages de l’eau, Le barrage des Trois Gorges et Le drame de la pollution des eaux en Chine. Voir aussi la page consacrée par l’ONG International Rivers à ce projet.

L’article du Washington Post explique notamment que le chantier de la route de l’Ouest aurait impliqué des travaux encore plus énormes que les deux autres routes du Centre et de l’Est (déjà en retard et minées par le problème de la pollution des eaux), et aurait notamment occasionné des risques de séismes dans les provinces de l’Ouest chinois (mais aussi réduit la capacité de production électrique du barrage des Trois Gorges).

Ces développements s’inscrivent dans un contexte, souligné par les auteurs de l’article, de multiplication des conflits et de la concurrence entre provinces et utilisateurs de l’eau pour l’accès à cette précieuse ressource, du fait du développement économique du pays (et du type de développement privilégié).