Ressources pour une gestion durable de l'eau
Accueil du site > Ressources > La question des barrages > Petite hydraulique > Le développement de la petite hydraulique en Chine

Le développement de la petite hydraulique en Chine

  • imprimer
  • envoyer
  • Partager :
  • twitter
  • facebook
  • delicious
  • google

par BOUGUERRA Larbi

Dernière mise à jour : septembre 2007

Le développement de la petite hydraulique (PCH) en Chine est un bon exemple de gouvernance de l’eau (et d’énergie renouvelable) qui a débuté en 1912. On compte aujourd’hui plus 40 000 unités PCH. Respect de la ressource en eau, promotion du développement durable (par le remplacement du bois de chauffe par l’électricité d’où arrêt de la déforestation et protection des écosystèmes, par exemple), fourniture de l’électricité bon marché à des zones isolées sont les caractéristiques de cette hydraulique qui équipe aujourd’hui plus de 1600 des 2862 villes et districts de Chine, représentant 29,7 % du potentiel hydraulique total du pays. Les PCH ont fait disparaître la pénurie d’électricité dans les campagnes, ce qui a fait reculer la pauvreté et a permis une croissance rapide de l’industrie locale ainsi que le raccordement à l’électricité de 300 millions de Chinois.

Les petites centrales hydrauliques (PCH) représentent un type d’énergie renouvelable qui est parfaitement viable aujourd’hui tant sur le plan technique qu’économique. La Chine fournit un exemple réussi de développement de la petite hydraulique impulsé par les programmes gouvernementaux d’électrification rurale. La Chine est riche en ressources de petite hydraulique. Aujourd’hui, la puissance installée (limite supérieure) par centrale est de 25 MW. Il existe des PCH dans plus de 1600 des 2862 villes et districts du pays. La plupart des ressources en petite hydraulique sont concentrées en Chine occidentale et centrale et dans les zones littorales, et plus de 70 % d’entre elles sont situées dans les régions pauvres et isolées.

La première petite centrale hydraulique date de 1912 et se situe dans la province de Yunnan. Le développement date des années 1950. La PCH a permis de fournir de l’électricité pour l’éclairage dans les zones rurales, la transformation des produits agricoles et l’irrigation. Le gouvernement, après la proclamation de la République populaire de Chine, a demandé aux autorités locales de construire et d’exploiter des PCH rurales partout où les conditions le permettaient en respectant les ressources en eau. Elles ont contribué à réduire la pauvreté et permis le développement de l’économie locale, jouant un rôle de premier plan dans la promotion du développement durable notamment en termes de protection des écosystèmes, de protection de l’environnement et de modernisation rurale.

A la fin de l’année 2005, la Chine avait construit plus de 40 000 PCH dont la capacité totale installée est de 120 TWh. Ce qui représente l’exploitation de 29,7 % du potentiel hydraulique du pays.

La Chine a voté une loi sur les énergies renouvelables en février 2005 et le gouvernement accorde un soutien direct aux PCH. Aujourd’hui, 98 % de l’électricité d’origine renouvelable provient des PCH qui fournissent une énergie bon marché à des zones montagneuses isolées souvent pauvres et peu peuplées. Les conditions de vie se sont améliorées, l’électricité autorisant les appareils ménagers et l’éclairage. L’électricité a permis aussi de protéger la forêt car le chauffage et la cuisine ne se font plus au bois. On évite ainsi la déforestation de 130 000 ha par an. Il y a enfin une réduction des émanations de gaz carbonique de 10 millions de tonnes par an.

Commentaire

Ainsi, les PCH (la houille blanche) sont devenues un élément central du développement social et économique des régions montagneuses en Chine, une méthode essentielle pour réduire la pauvreté dans les campagnes et augmenter les revenus des paysans. La bonne gouvernance de l’eau permet de récolter des fruits dans de multiples domaines allant de la protection du milieu à une diminution des quantités d’anhydride carbonique libérées dans l’atmosphère, sans oublier le confort et l’amélioration des conditions de vie des gens et les champs de la socio- économie.

SOURCE
- Article de Jiahua Pan et Xianli Zhu, « Le développement de la petite hydraulique en Chine », Cahiers de Global Chance, avril 2007, p. 55- 59. http://base.d-p-h.info/fr/fiches/dp...